piment d'espelette AOP   Logo BIPER XOKOA MAISTERRENA
Le piment d'Espelette AOPCulture et récolte du piment d'Espelette AOPGAEC MAISTERRENAProduits de la GAEC MAISTERRENAEspace gourmand piment d'Espelette AOPActualités de MaisterrenaContact Maisterrena

Certification Agriculture Biologique Paysage de culture de piment d'Esepelette au Pays Basque

Au Pays Basque, le goût se cultive.

Le piment d’Espelette AOP BIO ou Ezpeletako biperra…. Ce piment AOP BIO apporte une touche de chaleur en bouche ainsi qu’une note fruitée et aromatique aux préparations. C’est un piment épice et non un piment légume, totalement adapté à nos palais occidentaux...
(vous n’aurez pas la bouche en feu!!)

Piments d'Espelette en cours de séchage sur clayettes

Maisterrena, une affaire de famille.

Depuis l’année 2010, Michel, mon mari, et moi, Mirentxu, nous nous sommes lancés dans cette belle aventure qu’est la production de piment d’Espelette AOP. Une épice de chez nous, qui est devenue mondialement connue. Je vous parle un peu de nous, trois associés de ce GAEC.

Poudre de piment d'Espelette

Du producteur à votre assiette.

De la poudre de piment d'Espelette jusqu'à l'huile d'olive parfumée nous maitrisons la fabrication pour apporter à vos cuisines le meilleur de la tradition basque et partager ce goût et cette couleur de terroir. Poudre de piment, sel de Guérande parfumé au piment, crème ou gelée de piment d'Espelette AOP...


MARS 2021
le 02/04/2021

Le repiquage...

Nous avons commencé le lundi 15 mars avec un temps idéal pas trop chaud ni trop froid.

Cette étape a nécessité 8 jours de travail à 5/6 personnes. Nous prenons un semis (petit plant à minimum deux feuilles) et nous le plantons dans un godet de plaque de culture (voir photo page suivante qui vous montre bien le procédé). Nous en avons repiqué 82 530 exactement. Promis, je les ai compté pour le savoir.

Nous ne prenons pas les petits plants qui ont moins de 2 feuilles ou des petites feuilles, ni les feuilles brûlées. Le plant doit être sain et avoir de belles racines. Elles vont partir dans davantage d’espace pour grandir jusqu’au mois de mai, où les plants seront prêts pour être planter à l’extérieur, en plein champ.

Michel va passer plusieurs heures le matin et le soir à les arroser, et son regard se posera sur eux pour repérer d’éventuels soucis : plants qui meurent parce qu’ils n’avaient pas assez de racines ou mal repiqués, attaques ou maladies. Ce mois ci je vous mets deux pages de photos pour vous montrer aussi notre repiquage de nos légumes de la maison. Je viens de créer sur Instagram un compte au nom de BIPER XOKOA, je vais essayer de l’alimenter en photos et vidéos, comme je le dis je ne suis pas réalisatrice mais productrice, soyez indulgents…
N’hésitez pas à aller voir et vous abonner si cela vous tente.

A bientôt.        

 Michel et Mirentxu